Correcteur professionnel Vs Correcteur d'orthographe

correcteur professionnel
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Correcteur professionnel ou correcteur d’orthographe en ligne ? Votre texte est rédigé et vous voulez rendre un travail exempt de fautes. La correction relecture est donc une étape indispensable. Faut-il opter pour l’aide d’un logiciel de correction orthographique ou celle d’un correcteur professionnel ?

Nous allons tester deux des outils de correction les plus réputés du marché et comparer leurs performances avec celle d’un correcteur professionnel.
Nous verrons que le logiciel de correction d’orthographe reste un outil d’aide, mais n’est pas fiable à 100 %.
Pas de miracle ! Il ne remplace pas le cerveau humain. Voici notre analyse.

besoin d'un correcteur d'orthographe
À propos de fautes d'orthographe ... Qui corrige ? Demandez à vos enfants 🙂

Toutes les langues, quelles qu’elles soient, ont leurs règles et leurs difficultés.
Le français ne fait pas exception. Cette langue d’origine indo-européenne s’est enrichie d’innombrables apports au cours de notre histoire : grec, latin, idiomes celtes…
Il en résulte des règles complexes avec de multiples pièges et de fréquentes particularités.

De plus, la prononciation et l’écriture se sont séparées au fil du temps. On n’écrit pas les mots comme on les prononce. Beaucoup de lettres sont muettes, comme, par exemple, dans le mot orthographe.

Rédiger sans fautes implique de maîtriser les nombreuses règles orthographiques et leurs cohortes d’exceptions. Écrire de manière fluide nécessite une parfaite connaissance de la syntaxe, du vocabulaire, du style, de la sémantique…

Mais combien de personnes sont incollables sur les accords des verbes ou des participes passés ?

La plupart des rédacteurs sont en quête de l’outil miracle qui les aidera à corriger leurs fautes d’orthographe.

L'importance d’un texte corrigé

relecture correction par un correcteur professionnel

La relecture correction de vos textes est une étape capitale dans la réalisation de documents de qualité. La langue française est remplie de subtilités.
Une seule faute d’orthographe ou de conjugaison dans votre écrit donnera une mauvaise image de vous ou de votre société. Une syntaxe bancale rendra votre dossier difficilement compréhensible, ce qui nuira à votre communication.
La solution passe-t-elle par un logiciel de correction ?

Que propose un correcteur d’orthographe ?

Il existe plusieurs outils de correction orthographique. La publicité dit qu’ils sont des aides précieuses pour les rédacteurs. Le sont-ils vraiment ? Nous allons vous présenter deux des meilleurs correcteurs d’orthographe et grammaire (un payant et un gratuit). Puis nous effectuerons un test afin d’évaluer leurs capacités.

Scribens : correcteur d’orthographe gratuit ayant bonne réputation

Scribens est réputé être l’un des meilleurs outils en ligne. Ce correcteur d’orthographe gratuit vérifie les textes en français ou en anglais jusqu’à 800 mots.

Son utilisation est simple. Vous téléchargez votre document ou effectuez un copier-coller dans l’interface. Le correcteur met alors en évidence les fautes repérées et suggère les modifications à apporter.

La version Premium (39,90 € par an) intéressera ceux d’entre vous qui recherchent des fonctionnalités élargies : correction étendue à 200 000 caractères, intégration dans vos logiciels de rédaction ou autres applications, propositions d’amélioration des phrases, statistiques sur le texte…

Antidote : la Rolls-Royce des correcteurs orthographiques

En 25 ans d’existence, Antidote en est à sa 10e mouture et propose ses services en français et en anglais. Ce logiciel de correction d’orthographe, leader en francophonie, est payant : 99 € à l’achat ou 49 € pour une mise à niveau. Dès réception du code d’activation valable pour trois ordinateurs, vous pourrez le télécharger sur le site de Druide Informatique, son concepteur québécois. Antidote est compatible Windows, MAC et Linux.  Il s’intègre automatiquement à votre logiciel de rédaction et corrige votre texte pendant que vous écrivez.

De multiples fonctionnalités peuvent être personnalisées lors de l’installation. Par exemple : le choix du français selon votre région linguistique, l’option de l’orthographe révisée ou traditionnelle, le niveau de correction souhaité selon vos connaissances en grammaire française, le type de langage (familier ou soigné), le genre des pronoms personnels, etc.

Antidote fonctionne autour de trois grands axes :
– le correcteur d’orthographe et grammaire construit à partir de la norme grammaticale Le Bon Usage de Maurice Grevisse et André Goosse ;
– les dictionnaires des définitions, locutions, synonymes, antonymes, cooccurrences, champs lexicaux, conjugaisons, citations…
– les guides linguistiques de grammaire, syntaxe, ponctuation, lexique, orthographe, phonétique, étymologies…

Son interface est simple et ergonomique. Dès l’installation, vous pourrez très vite commencer à l’utiliser. Nous vous conseillons toutefois de prendre le temps d’étudier les innombrables possibilités offertes qui vous permettront de monter en compétence.

correcteur d'orthographe Antidote V10

Antidote recherche :  

  • Les fautes de langue : erreurs orthographiques et grammaticales, incohérences de graphie, syntaxe, termes inconnus, ambiguïtés ;
  • Le non-respect des règles typographiques ;
  • Les fautes de style : répétitions, tournures passives, négatives ou impersonnelles, pléonasmes, vocabulaire « passe-partout », phrases ou mots longs, abréviations, cascades de compléments…

Correcteurs d’orthographe et grammaire : le test

Nous allons évaluer l’efficacité de correction des logiciels orthographiques Antidote et Scribens ainsi que celle du correcteur intégré dans Word.
Pour cela, nous avons préparé un mini-test comparatif à partir d’un texte basique comportant 15 fautes :

Texte

à

corriger

==>

Se texte comporte trop de faute. Une relecture attantive permettrai de les corrigés. Il et nécessaire de faire un plus grand efort de concentration. Si vous aviez eut à écrire le mot « anticonstitutionnellement », je pourrai conprendre vos hésitation. Avec un peut de méthode, vous pouriez réussir et comblé vos lacune.

Le correcteur orthographique de Word

Le correcteur de Word nous signale 10 fautes sur 15.
Il en oublie 5 = 4 fautes de conjugaison + 1 pluriel de nom ==> Score médiocre.

Correcteur d'orthographe de Word

Le correcteur d'orthographe en ligne Scribens

Scribens a identifié 10 fautes sur 15. Et il en a rajouté une imaginaire.
Il en oublie également 5 = 4 fautes de conjugaison + peu ==> Score médiocre.

test du correcteur d'orthographe Scribens

Le correcteur d'orthographe et de grammaire Antidote

Une des particularités d’Antidote est de pouvoir adapter les niveaux de correction à votre maîtrise déclarée de la langue française. Trois réglages sont proposés :

  •  Si vous annoncez une « habileté faible » en connaissances orthographiques, la correction sera plus poussée.
  •  En déclarant une « habileté moyenne », le degré de correction sera standard.
  •  Avec une « très bonne habileté » déclarée, le logiciel ne signalera pas certaines erreurs qu’un locuteur doué en français n’est pas susceptible de produire.

 

Nous avons donc testé les deux réglages extrêmes. Voici les résultats :

  • Nous déclarons avoir un niveau élevé en français : le correcteur se fatigue moins.
    Il ne trouve que 11 fautes sur 15.
    Fautes non trouvées = ce/se + et/est + peu/peut + 1 faute de conjugaison.
Test avec Antidote réglé sur niveau de langue élévé
  • Nous précisons à Antidote avoir un niveau faible en français : le correcteur s’applique davantage.
    Il signale 13 fautes sur 15.
    Fautes non trouvées = peu/peut + 1 faute de conjugaison.

Ce n’est pas parfait mais il s’agit du meilleur résultat du test.

Test avec Antidote réglé sur niveau de français faible

Quelle conclusion tirer de ce mini-test comparatif ?

Il convient tout d’abord de noter la différence d’efficacité d’Antidote en modifiant simplement le paramètre « habileté de l’auteur ».
Le résultat de ces trois essais reste néanmoins décevant pour un texte ne présentant aucune difficulté particulière.
Il met bien en exergue la complexité de proposer des outils capables de dompter la langue française.

Le verdict est clair : le correcteur d’orthographe et grammaire irréprochable est un mirage !

Ces logiciels de correction d’orthographe doivent être considérés comme une assistance à la relecture de documents. Ils apportent une aide en détectant certaines erreurs, mais ils ne sont certainement pas la panacée.
Impossible de leur faire confiance les yeux fermés !
Il faut bien se rendre à l’évidence : le correcteur d’orthographe et grammaire reste un outil et ne remplace aucunement l’expertise humaine.
Un correcteur professionnel repérera les problèmes les plus difficiles qui ont échappé au robot. La correction sera beaucoup plus fine et précise.

Correcteur professionnel : quel est son champ d’action ?

La correction relecture est la dernière étape (ô combien nécessaire) du processus d’écriture.
Des fautes d’orthographe, de grammaire ou de style oubliées dans un document donneront une image négative de leur auteur. Ce constat est valable pour tous les écrits, dans toutes les disciplines.
Faire appel à un relecteur correcteur professionnel vous garantira de produire des textes de qualité.

Domaines d’expertise de la correction professionnelle :

  • Correction web (site internet, article de blog, fiche produit, newsletter…)
  • Correction de travaux académiques (thèse, mémoire, TFE, VAE, rapport de stage…)
  • Correction de dossiers de candidature (CV, lettre de motivation…)
  • Corrections personnelles (courrier administratif, lettre de réclamation, biographie, autoédition…)
  • Corrections professionnelles (document technique ou commercial, journal d’entreprise, compte rendu, publicité…).

Comment sélectionner un correcteur professionnel ?

  • Une bonne maîtrise de la langue française représente le minimum indispensable pour devenir correcteur professionnel. La vitrine du prestataire, son site internet, son portfolio ou ses articles sont souvent riches d’enseignements. Ils réservent parfois quelques surprises…
    Par ailleurs, atteindre le niveau « Expert » au Certificat Voltaire (score supérieur à 900 sur 1 000) est une garantie de la compétence et de l’efficacité du correcteur. C’est un gage de qualité.
  • Le métier de relecteur correcteur n’étant pas réglementé, tout le monde peut se proclamer correcteur. Choisissez quelqu’un qui a suivi une formation.
  • Le correcteur professionnel doit être dûment déclaré auprès de l’URSSAF. Son site internet doit préciser son N° SIRET dans les mentions légales.
  • Le prix de la prestation est également un bon indicateur de qualité. Le devis pour la correction demandée est établi en fonction de la charge de travail et du délai nécessaire pour la réaliser. En effet, pour un même nombre de mots, la durée de la tâche peut varier de 1 à 20 selon la qualité de la rédaction. Cela revient donc à rapporter le tarif de la correction effective au taux horaire tout en incluant les charges liées à l’entreprise.
    Si le devis est trop bas, la prestation risque d’être effectuée dans des pays à bas coûts et de moindre qualité.
    Si le devis vous semble cher, demandez un second avis et comparez.

Vous cherchez un œil expert pour corriger vos textes ?

Vous manquez de temps ?
Vous n’êtes pas sûr de maîtriser toutes les exceptions et ambigüités de la langue française ?
Notre service de correction et relecture se charge de corriger vos textes avec rigueur et professionnalisme.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Pour continuer la lecture

Envie d’en apprendre davantage sur la correction ? 
Ces articles pourraient vous intéresser :